Juin

Je suis un peu de tout 
Néanmoins je ne suis rien
Chichement, Buffet des continents

Je me sens apte à tout,
Caméléon
Camisole de force congénitale, 
Muselée, Maudite 

Rêvasser de gloire 
Complots & prospérité 
Puis accalmie 
Rituel obligé

Je regrettes ma vie
Je pleures la votre 

Et la notre aussi
Publicités

VDM vie de marmelade

Ma tête tourne, agité de marmelade
Batifole avec le spleen
Badine en façade
Le foutoir derrière ma rétine

J'ai le cafard mais je papillonne
La souffrance réconfortante tamponne
Le bonheur postiche ménage
L'eurythmie de la vie mirage

FAUSSE ROYAUTÉ

J’aurais tellement aimé te plaire .

J’aurais tellement aimé que tu te perdes dans mon regard et que tu y trouves réconfort .
J’aurais tellement aimé t’avoir, me nourrir jour après jour de la fierté de ta chair et de l’ivresse qu’elle m’apportais.

J’aurais tellement aimé que tu m’aimes .
Mais ce n'est pas le cas.

Tu finiras par aimer une potiche de fille fait sur mesure pour toi. 
Un beau physique ciré, une âme serrée.

Je finirais par aimer quelqu’un de doux, 
Capable d’épouser toutes mes écorchures et vaguer mon quotidien évasé.

Mais en ce moment j’y penses encore très fort...
J’aurais aimé que tu m’aimes au moins un instant ...
et me désabuser du prince charmant.

JOURNAL INTIME

Comment écrire lorsque mes pensées sont si vide. Vide de sens. Vide de convictions. Vide de continuité. Vide de contenu. 

Mon imagination n'est seulement qu'une suite de coup de tonnerre aléatoire. Dès qu'un éclair de génie illumine mon esprit, le brouillard envahit mon cerveau.

J’existe seulement par spasme, intellectuelle épileptique. Le restes du temps, je comate comme dans un bourdonnement léthargique.

Comment écrire lorsqu'on a même  pas la capacité d'être à temps plein.

Je doute même  de mon aptitude à respirer comme mon subconscient passe son temps à attaquer  sans prévenir et foutre la panique en prenant en otage tout mes fonctions vitale.

*********

Je me donne mal à la tête.Putain décroche, sors de ta bulle Mélodranarcissisociopathétique. Tu y arrives parfois pourtant... avec une caisse de 6 bières dans le sang certes .. saoule toi 24h sur 24h mais par pitié fou le camp de ta tête.

Bon, je me parles tout seule encore, c'est ça l'anxiété ou la schyzo peut-être tsé, faudrait vérifier les antécédents familiaux.

C'est dure d'avoir l'impression qu'on a tout pour réussir une vie de bonheur et qu'on arrive à rien faire d'autre que du sur place. Je suis jeune, assez vive d'esprit, emphatique, jolie , j'ai une bonne génétique genre j'ai des abdos à boire de la bière comme un pêcheur amateur . Pourtant je stagne. Je ne me passionne pas pour ce “sport” nautique mais laissez moi vous dire que la plupart de mes pensées sont prises dans un remous qui ne veut pas finir.

Je déteste m'entendre parler. Je trouves insipide tout ce qui sort de ma bouche. 

Je ne comprends pas comment les gens font pour être si sûres d'eux-mêmes . Ils ne se trouvent pas ridicules lorsqu'ils bafouille maladroitement chaque jour les grandes lignes de l'actualité pour faire de la conversation? Il ne se trouvent pas vide d'écouter les tourments de leurs proches puis de leur conseiller Les dernières tactiques des blog psycho-pop pour faire face à leurs problèmes ?

Je trouves les gens banales, je me trouves banale. Je sais  que je serais probablement  probablement heureuse le jour ou j'aurais accepté ma banalité  intrinsèque 

-Sidney m'appelle, 7 appels manqués 

Je suis supposé la rejoindre dans un bar ce soir mais j'ai vidé une boîte entière de céréales  comme j'étais trop lâche pour sortir et trop vide pour ne pas me remplir.           Je me sens lourde et la dernière chose que j'ai envie de faire est de socialiser .

Sidney m'appelle, 8 appels manqués 

Je me sens coupable. Ce n'est pas parce qu'elle se prénomme  Sydney que je dois lui rappeler la faune australienne avec mon comportement  d'autruche de merde.

-allo

-yo babe on sort toujours, ça va être nice !!

-babe, j’ai pas le goût de sortir j'ai vraiment la tête dans le cul aujourd'hui

-caliss, je commence vraiment à penser ta des petites tendances scato à force d'avoir la tête toujours là

-ark

-Tu viens?

-oui.ok




Pourquoi j'ai dit oui merde, non pas merde. Shit .Ok j’suis peut-être scato au fond .         

Ça crie dans ma tête comment je vais faire pour parler aux gens sans que ça paraisse que je passe mes soirées à caler des quilles de bière toute seule au lieu de socialiser . Je n'ai vraiment pas envie.                                                                                                     

J'espère que sydney va rester près de moi toute la soirée. 

Avec Sydney je peux parler sans penser, sans même arrêter, comme une personne normale.Elle me comprends, essaie du moins. Je sais que parfois je l'insécurise et elle se questionne si je ne suis pas potentiellement une personne nocive dans sa vie. On s'est construit ensemble un beau grand bateau où nos anxiétés et peurs compatibles  peuvent flotter au vent allègrement  comme la brise du pacifique. Peut-être que si je ne l'avais pas connue, j'aurais été obligé de poser  l'ancre et mettre les pieds sur terre et apprendre à socialiser normalement . Peut-être  aussi que je serais à l'hôpital psychiatrique qui sait .

Je dois m'habiller . Je suis ballonné . Je sens flotter Le kilo de céréale et lait ingéré boulimiquement plus tôt .

 J’ai le mal de mer.

Je prendrais des shot de vodka , ca va  Nettoyer.

J'enfile une robe fleurie qui contraste merveilleusement bien avec mon état fanée. Une paire de collants trouées et des converse jaune, jadis blanc. Six couches de fond de teint, huit de cache cerne, mascara pour avoir l'air d'avoir des yeux et du blush pour camouflée mon teint jaune de tristesse et  de cigarette. Je suis fin prête.

Fuck le bus , je prends un taxi.De toute façon si j'attends à l'arrêt de bus , statistiquement parlant, il y a 100% des chances que je rebrousse chemin. 

J’aime prendre le taxi, m'assoir sur la banquette arrière comme un patient en institut. Un chauffeur concentré sur le traffic de la route au lieu de celui de mes pensées. Je peux lui parler comme je veux et lui ne me regardes pas . Il m'arrive parfois de prendre des accents ou glorifier ma vie avec beaucoup d'exposant tellement je m'y sens libre :

Le regard du chauffard restes sur la route, même s’il leur arrive de jeter un coup d'œil dans le rétroviseur, l'image est trop floue pour arriver à me troublée .

Un regard peu connue poser sur moi  ca me gèle.

J’ai l’impression que mes yeux sont une vitrine directe sur mon intérieur froid et cacophonique. Dès que je perçois un clignement anormal ou une pupille qui s'agrandit je me mets à bégayer,  un tourbillon s'empare de mes pensées , je veux fuir.

Il m’est arrivé si souvent de devenir aussi raide et muette qu'un iceberg  lors des oraux à l'école .30 paires de yeux posées sur moi c'est trop.

Un paquebot  remplis de globe organique pointant dans ma direction qui me transforme en ce gros bloc de glace immobile et frigorifié . Ce Titanic qui me rentrait dedans à chaque fois sauf dans ce cas si c'était le iceberg qui coulait. NOTE FINALE: 0/100







 

Cours

Par expérience,
Je sais, je penses
Que la souffrance
Disparaît, du moins se panse

Et là j'attends avec résignation
Les semaines passent, c'est long
Je ressens à chaque haleine
L'étendue du vide que tu as laissé sans peine

Ma foi, ma force, illustre
Mais ma vie lustrée, en sursis

Viens, viens à moi, je t'en supplie
Cours, cours vers moi, ça y est ça suffit

PAS GENTIL

 

 

­DÈS LA PREMIÈRE FOIS QUE JE L'AI VU, J'AI SU QUE J'ÉTAIS INSTANTANÉMENT AMOUREUSE FOLLE-À-LIER.

LE FAMEUX COUP DE FOUDRE . 

100 % PHYSIQUE MAIS TELLEMENT FORT QUE TU ARRIVES À TROUVER TOUTE MERVEILLEUX POUR PEUT-ÊTRE UN GROS 6 MOIS AU TOP. 

DEUXIÈME FOIS À VIE QUE JE ME FAISAIS FRAPPER PAR LA FOUDRE. 

PREMIÈRE FOIS C'ÉTAIT AU SECONDAIRE, IL S'APPELAIT AJ PIS LE REGARDER MANGER UNE POMME ÉTAIT FUCKIN PLUSS INTÉRESSANT QUE N'IMPORTE QUEL DOCUMENTAIRE SUR NETFLIX. IL ÉTAIT PARFAIT , ENIVRANT, J'AURAIS SNIFFER SES BOBETTES, MÊME APRÈS UN MATCH D'HOCKEY. 

ÇA M'A PRIS 1 AN ET DEMI AVANT DE LE ADDER SUR MSN PIS LUI DIRE SALUT TÉ BO ! ET À LUI DE ME RÉPONDRE: T QUI . 

J'AI FINI PAR SORTIR AVEC LUI . 

J'ME RAPELLES PLUS COMMENT J'Y SUIS ARRIVÉ MAIS PROBABLEMENT QU'IL AIMAIT LES FILLES QUI SHAKE BEAUCOUP. JE L'AI LAISSÉ QUAND J'AI ARRÊTER DE SHAKER ET QUE J'ME SUIS RENDU COMPTE QU'IL AVAIT DE L'ÉCUME SUL BORD D'LA BOUCHE ET QUE  MISE À PART LA SALIVE DESSECHÉE PAS GRAND CHOSE D'INTÉRESSANT QUI SORTAIT D'LA. 

10 ANS PLUS TARD, JE ME RETROUVAIS ENCORE POSSÉDER PAR CETTE POIGNANTE ET DÉLIRANTE ATTIRANCE POUR LE MÊME TYPE DE TYPE. 

 FUCK. 

 COMME NOUS SOMMES EN 2016 ,ÇA PÔ PRIS DEUX ANS AVANT QUE J'PUISSES TOUCHER CE CORPS D'ADONIS PARFAIT-QUI-SENT-BON-MÊME-SI-YA-MANGER-DU-AMIR-2-MINUTES-AVANT-M'EN-CALISS-TOUCHE-MOI-PLZ.

JE ME SUIS GARROCHER DANS SON LIT TEL UN AMÉRICAIN DE CLASSE MOYENNE SUR UNE TIVI AU BLACK FRIDAY AKA M'EN CALICK D'AVOIR L'AIR DESPARATE, J'LE VEUX TOUT SUITE LÀ MAINTENANT, C'EST À MOI!( JE DEALERAIS AVEC LES BOBOS DE MON IMPULSION DEMAIN ) 

 ALLO LES BOBOS!!!!. 

J'AI PAS SHAKER ASSEZ LONGTEMPS DEVANT LUI POUR QU'IL FINISSES PAR ME TROUVER CUTE ET ATTACHANTE. IL M'A JAMAIS RAPPELÉ, PIS MÊME SI TOUT VAS PLUS VITE EN 2016. IL NE M'A PAS LAISSÉ LE TEMPS DE RÉALISER QU'IL ÉTAIT LUI AUSSI PLATE COMME UN JOUEUR D'HOCKEY PIS QU'IL ALLAIT JAMAIS ME SURPRENDRE AVEC SON INTELLECT RAFFINÉ. 

FAK JE SOUFFRES. 

QUESSÉ J'AI FAIT DE PAS CORRECT. 

EST-CE QUE C'EST PARCE QUE J'ÉTAIS TROP SAOULE PIS MES YEUX ÉTAIENT REVIRÉES DE BORD TOUTE LE LONG COMME J'ÉTAIT PAS CAPABLE DE LE REGARDER SINON J'AURAIS COMMENCER A SHAKER?

EST-CE QUE C'EST PARCE QUE J'AI LA PLUS PETITE BOUCHE DE TOUTE L’ÎLE DE MONTRÉAL PIS QUE JE PEUX A PEU PRÈS JUSS ACCUEILLIR DES BECS PAS TROP DE LANGUE?

EST-CE QUE C'EST PARCE QUE JE N'AI PAS DE MONTRE MICKAEL KOORS ?

 EST-CE QUE C'EST PARCE QUE JE NE LUI AI PAS DIT QU'IL AVAIT UN BEAU CHEST? 

EST-CE QUE C'EST PARCE QUE J'AVAIS OUBLIÉ MA PERSONNALITÉ À MAISON À CÔTÉ DE MA SANITÉ D'ESPRIT? 

TOUKA , J'AI TOUJOURS PAS DE RÉPONSE. 

MÊME PAS UNE MINI. 

MÊME PAS UN LIKE . 

MÊME PAS RIEN. 

C'EST MORT. 

PIS JE SAIS PAS QU'EST-CE QUI ME REND PLUS TRISS QUE ÇA À PART QUAND LE CHIEN MEURT DANS GUERRE DES TUQUES. 

 HEUREUSEMENT QUE J'AI RETROUVER MA SANITÉ D'ESPRIT À LA MAISON PARCE QUE SINON JE L'INBOXERAIS À CHAQUE DEUX MINUTES GENRE : 

 SALUT. JE M'EXCUSE D'AVOIR FAIT MAL A TON PINISSE AVEC MA MINI MÂCHOIRE. MAIS TOI TU M'AS FAIT FUCKIN MAL AVEC TON MINI COEUR, ON FAIT TU LA PAIX PLZ. 

K CHILL BYE

Sagesse

Je vieillis,

La vie trace son chemin dans l'allégresse, le vent est désormais plus doux.

Je l'a soupçonne d'être passé  maître du bistouri                                                                                  Ma tête  semble si légère, aurait-elle pratiquer  une lobotomie?

Le Volcan un jour violemment actif est mort ,

Reste plus qu'un petit cratère pas très creux et desséché, facile à remonter.

Je suis bien.

Je suis également  bien lorsque je suis endormis......




Mieux vaut tête bien faite que tête bien pleine





 

Torchon

Je suis une éponge.

Je suis inutile lorsque désaffectée.

Donne-moi de l'amour, et j'astiquerais tout tes problèmes. Je me démènerais pour immaculer tes soucis. Le bordel, ça me connaît, laisses-moi faire de l'ordre dans tes idées Des idées mélangées, moi aussi j'en ai. Des milliers, dans chacune de mes cavités spongieuses.

Laisses-moi fuir ce chaos, donne moi une besogne. Tout paraît plus clair lorsque récure, Instinctivement , je sais ou je vais. Je suis le torchon intrinsèque. Je tournes les coin rond, certes Je surnages la surfaces, assurément. Mais par pitié, ne me laisses pas esseulé.

Dessécher et ternir

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑